Rufin académicien

Publié le par Agnès

J'ai découvert Jean-Christophe Rufin avec L'Abyssin et j'ai tout de suite été séduite par son style et sa façon d'écrire (en plus quand je lis ses livres, je dois garder un dictionnaire à portée de main parce qu'il emploie plein de mots que je ne connais pas et ça j'aime aussi !).

Si je me suis un peu ennuyée avec Sauver Ispahan et que j'ai modérément goûté Globalia, je garde un souvenir ébloui de Rouge Brésil, et en particulier ces pages dans lesquelles il décrit l'arrivée des tout premiers navires français dans une baie de Rio de Janeiro quasi vierge de toute trace d'activité humaine.

Son dernier roman, Le Parfum d'Adam propose une vision extrémiste,
dérangeante et déconcertante, de l'écologie. Mais elle a le mérite d'éclairer sur le côté obscur d'un raisonnement poussé au bout de sa (folle) logique.

Aujourd'hui, Jean-Christophe Rufin, qui est, de mon point de vue, un bon homme, a été élu à l'Académie Française.
Excellente nouvelle.

Publié dans Lignes vertes

Commenter cet article

Stéphane 22/06/2008 17:52

j'aime beaucoup ce bouquin.....ah non, merdeje ne l'ai pas lu. Euh.....j'aime beaucoup cette couverture