This is the end...

Publié le par Agnès

Voilà quelques semaines je mettais sur ce blog la photo éprouvante du moteur mort de notre jeune chaudière, tout juste âgé de 2 ans et 4 mois.

Aujourd'hui, nouvelle épreuve et photo encore plus violente ce qui explique le floutage volontaire de la dite photo : notre téléphone (ligne fixe) vient d'émettre son dernier tuuuuuuuuuuuuut.

Pour qu'on ne rate rien de ses derniers instants, il a choisi de partir à 3h40 du matin en bipant de façon stridente et à intervalles réguliers jusqu'à ce que je sorte enfin du lit, légèrement hébétée, et que je le jette sous un canapé au fond du bureau après avoir vainement tenté de l'ouvrir à la recherche de piles.

Le lendemain matin, toutes nos tentatives pour le faire fonctionner de nouveau ayant échoué, nous avons dû nous résoudre à lui trouver un remplaçant qui pour le moment n'a pas l'affichage des appels entrants et SURTOUT plus toutes les belles sonneries affectées à nos plus chers correspondants nous obligeant à répondre à chaque appel sans savoir qui est à l'autre bout : l'angoisse totale.

J'ai quand même eu la curiosité de chercher depuis quand nous faisions communication commune avec lui et là, nouvelle divine surprise : juin 2005.

2 ans tout rond.

Encore mieux que le moteur de la chaudière qui avait eu, lui, la décence de dépasser la barre des 2 ans de fonctionnement.


C'est  peu dire que ça me lasse un peu toutes ces foutues machines dont l'espérance de vie dépasse à peine celle d'un éphémère.

Publié dans Que ça me gonfle !

Commenter cet article