Pub Total : un paradigme du greenwashing

Publié le par Agnès

J'avais pris l'engagement voilà quelques jours de proposer un blog moins anxiogène.
Promesse tenue grâce à cette magnifique campagne de pub de Total.
Hum, hum.


TOTAL SPOT TV
par observatoiredelapublicite

Musique douce, images apaisantes (avec au début un rappel à peine subliminal à la série FBI Portés Disparus -que même moi je connais !-), voix rassurante qui distille des messages on ne peut plus positifs :

"Demande croissante en énergie et lutte contre le réchauffement climatique : deux enjeux en apparence contradictoire. Pas forcément".
Pas forcément non, c'est sûr. On le voit bien un peu partout dans le monde.

"Nous sontinuons de découvrir du gaz et du pétrole pour répondre aux besoins de tous en énergie. C'est notre métier".
Certain qu'avec la fonte de la banquise, ils vont pouvoir en découvrir plein de nouveaux gisements.
Beau métier.

"Il nous faut aussi limiter l'impact de nos activités et de nos produits sur l'environnement. Réduire les émissions de CO2. Nous y travaillons. C'est une priorité".
Ouf, je suis rassurée, moi qui pensais qu'ils travaillaient juste à augmenter les dividendes de leurs actionnaires.

"Nous avons fait le choix de développer des énergies complémentaires, comme la biomasse, le nucléaire mais aussi l'énergie solaire qui sont pour nous des solutions réalistes d'avenir".
Un intrus s'est glissé dans cette liste d'énergies complémentaires : sauras-tu le retrouver ?

Belle leçon de greenwashing, bravo !!
Comment ça je vois le mal partout ????
Désolée, je n'ai pas réussi à tenir ma promesse...

Commenter cet article

Ripe Green Ideas 12/02/2009 22:24

mais ils disent énergies complémentaires...et non "énergies renouvelables"...ah que c'est subtile!!ripe green ideas

Rodolphe 12/02/2009 09:48

Heureusement que la majorité du public n'est pas dupe de cette virginité environnementale d'un des groupes multinationaux les plus cynique.Cette belle pub ne fera pas oublier que Total pratique l'esclavage en Birmanie (avec l'aval d'un ministre dont je tairai le nom) et est associé à la plupart des catastrophes écologiques de ces dix dernières années.Elle ne fera pas oublier un bénéfice de 13,9 milliards d'euros, soit plus d'un milliard par mois, qui vont aller dans les poches des dirigeants et des actionnaires.Le plus grave de tout cela, dans cette bulle économique fondée sur le matérialisme, c'est de se dire que même si les entreprises se sont enfin éveillées au développement durable, c'est pour le rattacher aux services marketing et publicitaires plutît qu'au service recherche et développement.Et pendant ce temps, Monsanto redevient inoffensif et fr&quentable

Anne-Sophie 12/02/2009 09:47

Tu peux la soumettre à l'observatoire indépendant de la publicité si elle n'y est pas déjà:-)

Stéphane 11/02/2009 14:08

Le secret de la réussite ?  Une communication travaillée avec texte léché et image sophistiquée. Dire tout et son contraire avec la voix de celui qui est sûr de lui....Enfin je ne vais rien apprendre à ceux qui connaissent les techniques de Goebbels ce grand spécialiste de la communication, maintes fois (et toujours) appliquées en politique.Notez qu'il n'y a aucun argument, pas de chiffres, un discours de pilier de bar sans gouaille. Donc pas drôle du tout et plutôt synthétique genre robot froid. Pas rassurant finalement. Comme cet oiseau qui se transforme en avion. Magnifique, le vivant devenant aussi mort qu'un tas de ferraille alimenté au kérozène produisant de surcroît un boucan d'enfer. Une espèce vivante en voie de disparition supplémentaire ? Oui un monde raisonnable et de bon sens. Merci total.

christellemars 11/02/2009 08:04

le comble de l'hypocrisie, ils n'ont vraiment pas de conscience !