Hervé Kempf : "Moins de biens, plus de liens"

Publié le par Agnès

Hervé Kempf (déjà auteur de Comment les riches détruisent la planète) était aujourd'hui l'invité de Mermet à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Pour sauver la planète, sortez du capitalisme.
Un entretien passionant, à réécouter --

Petit clic sur la photo

Un autre monde est possible, il est indispensable, il est à notre portée. Le capitalisme, après un règne de deux cents ans, est entré dans une phase mortifère : il génère tout à la fois une crise économique majeure et une crise écologique d’ampleur historique. Pour sauver la planète, il faut sortir du capitalisme, en recontruisant une société où l’économie n’est pas reine mais outil, où la coopération l’emporte sur la compétition, où le bien commun est plus important que le profit. Hervé Kempf explique comment le capitalisme a changé de régime depuis les années 1980 et a réussi à imposer son modèle individualiste de comportement, marginalisant les logiques collectives. Pour sortir du capitalisme, il faut prioritairement se défaire de ce conditionnement psychique. L’oligarchie cherche à détourner l’attention d’un public de plus en plus conscient du désastre imminent en lui faisant croire que la la technologie pourrait surmonter l’obstacle. Cette illusion ne vise qu’à perpétuer le système de domination en vigueur. L’avenir n’est pas dans la technologie, mais dans un nouvel agencement des relations sociales. Ce qui fera pencher la balance, c’est la force et la vitesse avec lesquelles nous saurons retrouver l’exigence de la solidarité.

Publié dans Lignes vertes

Commenter cet article

emmanuelle 15/01/2009 09:48

"Retrouver l´exigence de la solidarite "....les gens ne savent meme plus ce qu´est la solidarite !Un seul mot d´ordre :la reussite ...qui genere le profit !!!Deja a l´ecole ,on gave les enfants de " travaille ,reussit " ...pour avoir un bon travail ,gagner de l´argent et acheter la voiture dernier cri ,te payer un super voyage ..et polluer encore plus la planete !Hier ,mon petit dernier a dit a son grand frere qui venait d´avoir une "mauvaise note" 3/6 :"Ne t´inquiete pas ,quand je serai grand ,je te donnerai des sous comme t´auras pas un bon travail ! " On devrai pousser les enfants a s´epanouir dans ce qu´ils font au lieu de les pousser a reussir tout court! 

Jean-marc 15/01/2009 08:27

Bonjouroui surement ... sortir du capitalisme ... mais comment ? aujourd'hui qu'est ce qui n'est pas capitalisme ??Et si certains en sortent, d'autres vont s'y engoufrer ... histoire sans fin !!Bonne journéeToBeUniQ Chemises hommes

Pia 14/01/2009 17:56

Je suis bien d'accord avec la première partie du texte, mais fallait pas que je lise la dernière phrase....... parce que là mon "soufflet d'optimisme" se dégonfle aussitôt !Ca va être long, très long. Si on y arrive un jour ... bon,je vais faire mon petit colibri en attendant.Pia