"Rappelle-toi le colibri..."

Publié le par Agnès

Il est des jours, comme aujourd'hui, où mon inébranlable optimisme est soumis à rude épreuve et laisse le doute s'insinuer, faisant de moi une parfaite aquoiboniste.

Depuis ces derniers jours glacés et en dépit des appels à modérer sa consommation électrique, les foisonnantes décos de Noël (c'est bien fini, non, cette histoire ???) gaspillent toujours autant de watts dans les jardins et sur les maisons.
Hier soir, je fulminais dans la voiture en faisant ce lamentable constat.
Et, histoire d'en remettre une couche, j'entendais à midi aux infos des réflexions tellement fécondes de quidam disant qu'ils commenceraient à faire des efforts pour limiter leur consommation lorsque les villes enlèveraient leurs décos
lumineuses des fêtes.
Et pourquoi moi je devrais faire quelque chose alors que les autres ne font rien ???????
C'est vrai ça, je suis vraiment la reine des truffes de faire preuve de civisme quand tout le monde s'en fout, attendant des autres un signal, un geste pour se bouger !

Et toujours ce midi, autre motif d'accablement et d'exaspération suite à un sujet sur les prix des légumes qui flambent avec le froid (avec la pluie, avec le soleil, avec la lune, les marées... c'est selon !!).
"Oui, c'est vrai que les tomates ont augmenté" regrettait un brave homme sur le marché.
J'avoue, j'ai braillé de rage devant ma télé avant de l'éteindre brutalement.
Depuis quand une salade de tomates est un plat de saison au début du mois de janvier ???????????????
Décidément, le message selon lequel il convient de consommer des fruits et des légumes de saison est loin d'être assimilé !!!

Comment parvenir à le faire passer, ce message là et tous les autres, ceux que je défends au fil de ces colonnes, au plus grand nombre.
Pour que les choses avancent enfin pour de vrai ?????????

Cette question, tous les bloggers écolos se la posent régulièrement, certains préfèrant abandonner devant l'absence de réponse.

Je confiais l'autre soir mon marasme actuel à Stéphane et sa réponse m'a réconfortée.
"Rappelle-toi le colibri" m'a-t-il simplement dit.
Alors oui, je vais penser au colibri, je vais continuer à prendre ma part, en dépit des doutes, en dépit des colères.
Et avec votre aide et votre soutien, je l'espère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EcoloGirl 28/01/2009 18:06

En apnée depuis début Janvier, je peux à nouveau faire le tour de mes blogs préférés. Je suis bien d'accord avec toi et le comportement de mes congénères (pire quand c'est tes amis ou ta famille !) m'exaspère régulièrement. Mais nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser l'urgence et à devenir des colibris. C'est une belle lutte que la nôtre, continuons, ensemble on est plus forts.Je t'embrasse.

giraud 12/01/2009 21:53

Bonsoir, je viens souvent vous rendre visite et je prends plaisir à lire vos articles et du coup Je me sens un peu moins seule .Courage et continuez à nous faire partager votre passion du respect pour la terre et ses habitants....

Agnès 13/01/2009 08:41



Bienvenue Giraud et merci infiniment pour votre petit message.
Au plaisir de vous relire bientôt.



Anissina et ses elféebulations 11/01/2009 01:22

Bah moi je passe pour une dingue et je me suis fait pas mal d'ennemis avec mes coups de goule, c'est dans ma nature, quand ça m'ennerve je goule, je dis ce que je pense mais comme ça ne plaît pas à tous le monde, on me vire, c'est pas bon de dire ce qu'on pense on passe tout de suite pour personna non grata, alors ici je vais rajouter ma goulante à la tienne au moins je sais que tu ne me vireras pas lolBises elfiques

Agnès 13/01/2009 15:10



Aucune chance en effet que je te vire Anissina !
Tu peux dire ici tout ce que tu voudras et pousser tous tes coups de goule



Sophie 10/01/2009 21:37

En effet en rentrant ce soir, encore des dizaines de maisons illuminées (avec plus ou moins de goût il faut avouer). Les communes attendent que les entreprises qui gèrent ces illuminations viennent les enlever... Encore beaucoup de gaspillage.Dernière colère: ce jour, en surplombant la capitale arverne cachée sous un nuage de brouillard crasseux, une qualité de l'air médiocre. Une fois en ville les gens s'agitaient gaiement sous un beau ciel bleu en se préoccupant bien plus des économies faites pendant leur virée soldes que de l'air qu'ils étaient entrain de respirer...Je suis souvent prise d'un sentiment de colère quand je vois certains comportements, que j'entends certains propos... Mais au final, ça renforce d'autant plus mes convictions ;-) (l'éternel optimisme sans aucun doute!)

vanessa 10/01/2009 18:41

Je suis entièrement d'accord avec Thygo : en continuant d'agir en accord avec nos convictions, nous finissons par influencer notre entourage sans rien imposer. Notre conviction d'agir "juste" finit d'une manière ou d'une autre par "déteindre" sur notre entourage. Et puis surtout en matière d'éducation les gestes comptent plus que les paroles et il faut continuer d'être un exemple pour nos enfants et (en ce qui concerne les enseignants) nos élèves.