Nuit de Chine, nuit câline... (2)

Publié le par Agnès

Alors, alors, quel petit trésor renferme cette belle housse ??


Il suffit de tirer doucement sur la fermeture éclair et déjà des odeurs de laine viennent doucement chatouiller les narines, instantanément je suis dans une bergerie.


Elle est là, sous mes doigts, notre nouvelle couette.

Ou plutôt, elles sont là, puisqu'elles sont deux, qui forment une, pour l'hiver.

Je ne suis pas très claire ?

C'est pourtant simple, une couette de 200g /m² à laquelle on attache une autre couette de 300g /m² et le tour est joué !


Champ après champ (cette fois nous nous sommes attaqués à la section "nuit"), nous essayons de mettre en adéquation nos valeurs écologiques, humaines et solidaires.

C'est pourquoi nous avons choisi d'acheter cette couette chez Ardelaine.

Parce que nous adhérons totalement à leur éthique :

1 - Le respect de l'environnement tout au long de la filière

Les éleveurs signent une charte de qualité garantissant l'absence de traitement toxique sur les toisons. La laine est  lavée avec du savon biodégradable. Les eaux usées sont retraitées dans une station d'épuration agréée. Tout au long de la fabrication, la laine ne subit aucun traitement chimique (anti-feutrage, anti-mite, carbonisage...).
Les couettes et les oreillers sont enveloppés de tissu de coton égyptien, issu de l'agriculture bio-dynamique.
Dans toutes ses activités, Ardelaine veille à préserver au mieux l'environnement.


2 - L'économie sociale te solidaire, moteur du développement local en territoire

Ardelaine en tant que Société Coopérative de Production, est une structure de l'économie sociale et solidaire.
Elle se définit comme une entreprise de développement local. Son objectif est de créer des activités pour le territoire autour de la valorisation d'une ressource locale : la laine.


3 - Une organisation interne basée sur la coopération

L'équipe d'Ardelaine travaille dans une dynamique coopérative qui associe co-responsabilité et confiance mutuelle, pour mener au mieux l'oeuvre commune. La pratique de la polyvalence, la formation interne et la transparence sur la gestion de l'entreprise permettent à chacun de développer une vision d'ensemble et de se sentir partie prenante de l'entreprise.

4 - Des prix justes pour une économie solidaire et équitable

Ardelaine pratique des prix de vente qui lui permettent d'acheter la laine aux éleveurs à un prix supérieur à celui du marché, de donner la priorité à l'emploi sur l'automatisation, de financer la protection de l'environnement (station d'épuration performante) et de développer une économie locale.                                                                                                                                                                                                                                                  
L'échelle de salaires* est de 1,2.                                                                                                                            
Si l'entreprise fait des bénéfices, ceux-ci sont répartis ainsi :                                                                          
-  45% mis en réserve, pour la sécurité et la pérennité de l'entreprise,                                                                        
-  45% distribués aux salariés (participation),                                                                                                                 
-  10% attribués aux associés (dividendes).                                                                                                                       
* écart entre les salaires minimum et maximum au sein de l'entreprise.                                                                     


5 - La transmission des savoir-faire aux générations futures


Les délocalisations massives dans le domaine textile et la déstructuration du travail de la laine en France laissent penser que de nombreux savoir-faire vont disparaître. A travers son musée vivant, Ardelaine transmet l'histoire et l'évolution des métiers de la laine du néolithique à nos jours.
Dans un autre domaine, Ardelaine participe aussi à des formations visant à la transmission de la culture coopérative en partenariat avec d'autres acteurs de l'économie sociale et solidaire  réseau REPAS et Ecole de la Coopération.




Alors bien sûr, toutes ces belles idées ont un prix qui peut sembler très élevé en ces temps de crise (bien que j'ai trouvé dans d'autres boutiques des couettes "classiques" à des prix comparables).

Mais tout est question de choix dans la vie.

Et notre choix avec Stéphane est de continuer à rendre plus sain notre environnement tout en participant au maintien d'entreprises locales qui sont rétribuées à la hauteur de leur juste travail.


Il est vrai que pour le même prix nous aurions pu avoir un Ipod ou un Blackberry en lieu et place de notre mobile qui fait juste téléphone (et même pas un peu appareil photo)... mais bon, faut bien reconnaître que ça nous aurait tenu moins chaud l'hiver !


Maintenant, nous attendons que soit livrée la belle housse en chanvre qui habillera notre couette...



Désolée pour la mise en page quelque peu... fantasque de ce billet mais l'administration d'over-blog n'en fait qu'à sa tête et ma connexion wi-fi se la joue vacillante.

Tiens, prochain champ d'action, virer le wi-fi et revenir à un bon vieux câble !

Commenter cet article

Agnès 03/12/2008 08:31

Bienvenue à toi Emmanuelle :)Cela fait une semaine maintenant que nous nous félicitons chaque soir de notre choix. C'est vraiment un bon investissement !

emmanuelle 02/12/2008 16:43

Ta couette a l´air d´etre bien chaude et donne envie de se mettre au lit ... C´est decide ,je mets de l´argent de cote tous les mois pour me l´offrir des que possible! 

florynne 01/12/2008 11:53

Elle est très belle en plus cette couette.

vivement 29/11/2008 11:09

Hum ! ça à l'air très douillet ! j'ai bien envie de retourner me coucher, moi ! Bon, c'est peut-être bien plus cher qu'une ordinaire, mais cela aura sûrement une plus grande durée de vie et en plus ce sera certainement plus confortable et si c'est meilleur pour la planète !alors !

Agnès 28/11/2008 14:58

Merci du compliment Rodolphe, venant de toi, ça me touche particulièrement  [petit salopiot va ;-) ] ! Le plus drôle, c'est que j'ai fait un lapsus scriptum parce que ce n'est pas Ipod que je voulais écrire mais Iphone...
Pour revenir sur les méfaits des ondes wi-fi et des solutions pour y remédier, mon copain David de Tout Allant Vert a écrit récemment un billet intéressant, -là-.