L'écologie selon Avenance

Publié le par Agnès

J'ai reçu ce matin au courrier un relevé de facture qui m'a accablée :
On récapitule : une enveloppe + une feuille (papier normal, pas recyclé), de l'encre pour l'impression, l'énergie + la pollution dépensées pour l'acheminement jusqu'à moi.
Tout ça pour me dire que je ne dois rien.
En même temps, c'est un peu logique dans la mesure où ma fille n'a ni classe, ni cantine au mois d'août !!

Petit rappel (utile) des faits.
Il y a quelques années de cela, la municipalité (PS) de Libourne a choisi d'externaliser (joli mot, n'est-ce pas ?) le service des cantines scolaires, au prétexte que la remise aux normes des cuisines centrales municipales était bien trop onéreuse.
C'est Avenance, branche du group Elior ("Partout où la vie a un goût") qui a remporté le marché.
Avenance, pour ceux qui ne connaîtraient pas, c'est du même acabit que Sodexo : de la bouffe prédigérée.

Au départ, nous ne pensions pas faire manger Aubrée à la cantine. Puis, devant ses demandes répétées, nous avons accordé le jeudi et le vendredi midi.
Deux fois par semaine, c'est donc Avenance qui se charge de la nourrir. Pas un gramme d'alimentation issue de l'agriculture biologique dans tout ça, bien sûr.

La semaine dernière, à notre retour de l'école dans l'après-midi, je lui ai demandé, comme je le fais habituellement, ce qu'elle avait mangé le midi, et en particulier quel avait été son dessert, pour que je puisse choisir son goûter.

Extrait donc de notre conversation :
"- J'ai mangé un yaourt. Je peux avoir un des tiens ? [je fais mes propres yaourts depuis plusieurs mois]
- Non. Tu sais bien que je préfère alterner un produit laitier et un fruit/une compote, pour que tu aies tous les éléments nutritifs qui te font grandir.[j'aime bien employer des mots un peu élaborés avec ma fille]
- Oui, [super le dicours nutritionnel maternel, n'empêche...] mais je voudrais quand même un de tes yaourts.
- Non ! Pas deux yaourts d'affilée.[Parce que quand même, quand j'ai dit non, c'est non!]
- Oui... Mais il était plein de cochonneries !!!!!!!! [traduire : donc ça ne compte pas et tu peux directement me donner le tien de yaourt !!]"

Imparable l'argument.

Argghhhhhhhhhhhh ! Cet enfant de tout juste quatre ans manie parfaitement les leviers lui permettant d'obtenir ce qu'elle veut de moi !!
Au moins dans ce cas présent.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 18/09/2008 21:01

Aubrée a touché le point sensible chez toi!! Non mais au moins elle est consciente qu'elle mange de la m*** a la cantine!J'aime bien le slogan 'Partout où la vie a du gout': quel bel éveil au gout les cantines!!! J'ai lu dernièrement que le Puy de dome était en tete dans ce domaine: une majorité des cantines scolaires propose des repas bio...

Richard 18/09/2008 18:27

Elle essaie de te rappeler que la mobilisation du seul cerveau gauche n'est pas suffisante pour communiquer avec un enfant. Cette anecdote me rappelle un ami de mon père qui tenait sur un carnet les repas de sa fille. Même en vacances, si elle avait mangé une glace la veille, elle ne pouvait pas répéter l'expérience le lendemain, sous prétexte d'équilibre alimentaire. Tu imagines sa tête (et son coeur) quand elle ne pouvait pas accompagner ses copains sur la plage. Cette fille est tombée dans l'enfer de la drogue une douzaine d'années plus tard, et sa maman en a fait un cancer...

Florynne 18/09/2008 18:05

:D trop fort Aubrée !