Ces jours ci...

  
... mes notes ...


Découvrez R.E.M.!


Découvrez Francis Cabrel!

Découvrez Radiohead!

Découvrez Alain Bashung!

Syndication

  • Flux RSS des articles
Lundi 1 septembre 1 01 /09 /Sep 15:12
Grâce à ma fille, qui a sagement attendu que nous soyions perdus au fin fond de l'Aveyron pour nous déclarer une aussi magnifique que spectaculaire infestation (alors que pas vu une lente de toute l'année scolaire), j'ai passé un merveilleux été de traqueuse de poux et de lentes !

En parents très peu au fait de la physionomie de ce petit insecte (nous avons BEAUCOUP progressé depuis) nous nous sommes immédiatement dirigés vers la petite pharmacie du petit village de notre villégiature après qu'Aubrée s'est plainte de "grattements" dans la tête.
Le verdict de la gentille pharmacienne est tombé comme un couperet : des poux.
Arghhhhhhh !!!!!!!!!!
Je l'avais vraiment pas vue venir celle-là !!!! Je m'étais pourtant méfiée toute l'année, attachant consciencieusement le matin les cheveux d'Aubrée pour éviter les "contacts" avec ceux de ses petits camarades.
Mais le pou est un être perfide qui attend que je sois sans mes livres et mes huiles essentielles pour me déclarer la guerre (parce que oui, je prends cette infestation comme une attaque personnelle !!).
(Merci à Wikipédia , je n'ai pas eu le réflexe de faire mes propres photos !!)

Soit ! Nous prendrons donc l'option chimique (à 10 euros environ) puisque le premier magasin bio est à des kilomètres et qu'il faut frapper vite. Retour à l'appartement, shampoing chimique (mais c'est quoi cette épouvantable odeur ???????????????). On doit laisser poser 3 minutes (je vais jusqu'à 4), on rince, on recommence, on laisse encore poser 3 minutes (je vais encore jusqu'à 4) et on rince. Une petite séance  (interminable) de peigne chinois (celui fourni par la gentille phamacienne, certainement utile pour enlever des mouches, des fourmis... que sais-je ?...  mais les lentes, elles, elles ont bien rigolé) et on attend une semaine pour recommencer le barnum.
J+8 : on remet ça (shampoing/pause/rinçage/
shampoing/pause/rinçage) et en théorie, c'est bon, on est débarrassé !

En pratique, on passe son temps à scruter les cheveux de sa fille, à l'empêcher de parler trop fort en public de ses encombrants hôtes (je lui dois quand même un fou rire mémorable lors d'un déjeuner dans un petit restautant d'Entraygues) et aussi à commencer à se gratter soi-même la tête !

Les jours passent, retour en Gironde, papotage avec les copines qui partagent leur expérience de la chose, avouent aller directement aux produits chimiques quand les produits achetés en magasin bio montrent rapidement leurs limites.
Et puis, découverte horrifiée de plusieurs nouveaux encombrants hôtes dans les cheveux de ma fille.
Re-barnum avec le shampoing chimique... mais avec un nouveau peigne chinois acheté spécialement en pharmacie. Un peu mieux que le précédent, mais toujours pas ça !

Et parallèlement, lavage des draps, couvertures, vêtements portés... jusqu'aux doudous qui ont droit à leur tour dans la machine !

Ma belle-soeur me parle alors DU produit miracle, celui auquel les bestioles ne peuvent résister.  Duo
LP(comme Lentes Poux, sont vraiment trop forts au marketing de cette boîte !!)Pro, ça s'appelle.
Et c'est aussi miraculeux que rare comme produit parce que je cours (enfin, je pédale) dans plusieurs pharmacies avant de le dénicher. Et comme tout ce qui est rare est cher, je dois débourser 16 euros... pour une seule application !!!
Nouveau barnum : on répand TOUT le contenu comme il est indiqué sur le mode d'emploi... sauf que ça dégouline partout et qu'il faut éponger tant bien que mal le surplus... et après faire le ménage en grand dans la salle d'eau dévastée !!!
Voilà, le produit miracle a toute la nuit pour faire son oeuvre sous  un foulard. Parce que c'est ça, le processus miraculeux du DuoLPmachin, on englue les poux et les lentes dans une crême (pas du tout malodorante cette fois) et on les laisse gentiment étouffer.
Au réveil, le foulard est bien entendu à l'autre bout du lit, mais qu'importe... plus de lentes, ni de poux, c'est écrit en assez gros sur le mode d'emploi !
Re-séances interminables de peigne chinois.

Aubrée l'a demandé, elle restera quelques jours seule chez ses grands-parents.

Quelques jours après son retour à la maison, bingo, je frôle l'hystérie en découvrant un pou bien vivant dans ses cheveux !!!!!
Cette fois-ci, on va faire les choses à MA façon (d'autant qu'entre-temps, quelques lentes ont migré dans les miens de cheveux, me provoquant une mini allergie et des démangeaisons terribles jusque sur la nuque).
Je prends le livre de
Laurel Vukovic et regarde ce qu'elle préconise contre les poux : huile de coco, huiles essentielles de thym, romarin, lavande, vinaigre blanc et bonnet de piscine, déclinés en masque, shampoing et rinçage.
Même traitement pour la mère et la fille.

On dirait que cette fois la victoire est acquise... je suis confiante : Aubrée reprend l'école demain...
Par Agnès - Publié dans : Parce qu'il existe des solutions alternatives
Voir les 10 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés