Je pédale, tu pédales, il pédale... (2)

Publié le par Agnès

Il est arrivé samedi.

Et pour notre première sortie, nous avons (bien malgré nous) opté pour le mode "conditions extrêmes" puisque j'ai fait les trois kilomètres séparant la boutique de la maison au moment où éclatait le second (très, très) gros orage de la journée -ici-.
C'est donc avec un oeil rivé sur le ciel de plomb et zébré d'éclairs et l'autre sur la route que je nous ai ramenés à la maison.
 
Premier constat : il n'est pas si facile de passer du statut d'automobiliste à celui de cycliste.
Les repères changent brutalement.
D'abord, on prend rapidement conscience de l'importance de la qualité du revêtement, en l'occurence ici, peut mieux faire !
Entre les fissures, les trous béants dans la chaussée, ceux hâtivement rebouchés avec quelques gravillons... il faut bien se concentrer sur les premiers centimètres devant sa roue.
Se concentrer aussi sur les voitures qu'on entend sans les voir juste derrière ses petites fesses, sensation vivement désagréable.
Et le ciel qui noircit toujours davantage, délivrant ses premières gouttes (pourquoi j'ai décidé de me mettre au vélo déja ??????)

Et puis il faut bien me rendre à l'évidence : je ne sais pas comment me positionner par rapport aux voitures.
Exemple simple, aux feux, je fais comment ?
Je reste derrière les 15 bagnoles (et je prends stoïquement la pluie battante), je passe sur la droite (mauvaise option, pas la place), je les dépasse par la gauche (encore moins de place) ???
Vu les circonstances humides et orageuses, pour cette fois ce sera le trottoir !

Bref, un petit apprentissage me sera nécessaire avant de me sentir totalement à l'aise. Heureusement je peux compter sur les conseils éclairés et l'assistance de deux cyclistes chevronnés (merci Thierry & Bruno !).


Allez, petit tour de la bestiole.
Importante, la touche florale !


La petite sonnette me plaît beaucoup...

... six vitesses suffisent amplement aux faibles dénivelés libournais !

La pompe qui fait joli (mais que ça, d'après le vendeur)...
... et la lumière derrière qui fonctionne grâce à des piles (histoire d'être vue la nuit même à l'arrêt)


Le panier, c'est mieux à l'avant ?
ou bien à l'arrière ?

On dira que c'est bien à l'avant et à l'arrière !


Voilà, y'a plus qu'à maintenant...

Publié dans Ma vie de cycliste

Commenter cet article

Florynne 07/06/2008 22:14

Waouh quel beau vélo !Shimano en plus, on ne se refuse rienG !Moi aussi Zen ai un, c'est un Btwin, vais bientôt l'agrémenter avec un panier... comme toi j'hésitai, mais comme tu as trouvé la solution, ben vais te copier collé :)

max 05/06/2008 19:33

Bienvenue dans le monde des cyclistes! tu verras tu t'y fera très vite!

jfred 05/06/2008 17:27

et ben ça c'est du vélo !!!!il est magnifique, et en plus tu braves toutes les intempéries avec..

Gayanée 05/06/2008 11:26

Né boooooo!!!Ma grand-mère s'était mise au vélo quelques temps avant de ne plus pouvoir en faire, et elle me l'avait donné. J'ai donc un super vélo Peugeot qui a 15 ans et qui est très lourdeau... Mais bon, c'est sentimental pour moi : je le garde!

Grégoire 04/06/2008 21:31

OUaahhhh Chicos, le vélo !En tout cas, bravo pour ce passage de la voiture au vélo. A quand le tour de France :-)