Dilemme éco-citoyen

Publié le par Agnès

Hier, je fais un saut rapide à l'hyper d'à côté chercher du miel pour faire le sirop contre la toux de ma fille toux qui nous a tenus éveillés son père et moi pendant une bonne heure dans la nuit de dimanche à lundi, un pur bonheur !

"Prends du miel bio" m'avait demandé Stéphane avant mon départ.
Je me plante donc devant le rayon miel à la recherche d'un pot bio parce que je suis une épouse obéissante. Or, le seul article qui soit proposé l'est dans un contenant en plastique, donc non réutilisable et qui ira directement grossir ma poubelle de déchets.

Pour les autres miels, j'avais le choix entre des pots en carton et des pots en verre.

J'ai finalement résolu mon dilemme assez rapidement : je ne tiens pas à être dans une démarche "je mange bio parce que c'est sain et je me fous totalement du comment, du pourquoi et du où".

C'est pourquoi j'ai choisi du miel non bio dans un pot en verre qui pourra resservir pour des confitures.

Publié dans Des gestes essentiels

Commenter cet article

Sophie 07/04/2008 14:06

j'aime bien le commentaire de Charles :"parfois quand on a rien compris, on choisit d'être pessimiste pour avoir l'air lucide"tellement vrai!!!pour ce qui est du choix du miel, quel dilemme, je ne sais pas ce que j'aurais choisi!

Charles 03/04/2008 11:38

Dodinette : ah bin d'accord, alors, on est d'acord !Le "qui est-ce qui les a mises?" c'était pour ceux qui abusent du nitrate dans leurs champs.Et c'est sûr que les ogm en plein champ sont difficilement controlables, c'est pour ça qu'on les combat d'ailleurs !Allez, bon miel à toutes et tous !

Dodinette 02/04/2008 15:33

(méheu c'est quoi ce commentaire qui passe sans mise en forme ???)

Dodinette 02/04/2008 15:31

@ Charles, oké, je ne me suis pas fait comprendre, c'est donc que je me suis mal exprimée. on récapépète depuis le début. 1- je suis la première à acheter des produits bio dès que c'est possible, car OUI le goût est meilleur, pas de problème là-dessus. 2- effectivement le bio à 100% N'EXISTE PAS, MAIS il est meilleur (goût, considérations environnementales et sanitaires, etc.) que le 100% cochoncetés. encore une fois, pas de problème avec ça non plus. 3- "et les cochoncetés qui est-ce qui les a mises?" - je ne crois pas bien comprendre l'allusion, merci de préciser. 4- je ne pense pas, loin de moi cette idée, que les agriculteurs bio se contrefoutent de leur impact environnemental, sinon ils ne choisiraient pas ce type d'agriculture. ça me paraît évident. MAIS... qui dit bio, dit parfois exagération dans l'autre sens : entre un pommiculteur bio qui doit passer 16 fois par saison (minimum) l'épandeuse d'argile sur ses dizaines d'acres de pommiers (bonjour la consommation de fuel, quand tu apprends qu'il y a entre 2 et 3 saisons de pommes) et un pommiculteur "écologique" qui ne passe qu'entre 6 et 8 fois l'épandeuse de (? désolée j'ai oublié le produit exact) produit chimique naturel (i.e. pas de mélanges douteux avec des dérivés de pétrole, mais des produits qu'on trouverait à l'état naturel et dont le pouvoir de protection envers maladies, insectes ravageurs, etc., est avéré), qu'est-ce qui est mieux ?? (et je te vois venir : oui, l'un comme l'autre sont bien évidemment 10 fois mieux que celui qui épand en 1 seule fois un produit nocif) tout ceci -ainsi que mon commentaire précédent- était pour dire que j'approuve le compromis fait par l'hôte de ces lieux pour l'achat de son miel. car l'écologie, ou plutôt la conscientisation environnementale, de nos jours, c'est bien ça : faire des compromis *acceptables*. quant à l'info sur les apiculteurs, je vais me renseigner comme tu dis, par exemple aller voir ceux que je connais pour leur demander à quel point ils sont certains que les champs qui bordent leur exploitation ne contiennent *aucune* plante soit OGM, soit qui aurait été pollénisée par d'autres plantes OGM (je prends les OGM comme un exemple là. non mais je précise hein). dur dur de contrôler la direction du vent quand même. ou encore l'activité des abeilles sauvages, des bourdons, des moustiques, des papillons, des mouches, des coléoptères... les abeilles (domestiques) font peut-être le miel dont nous nous nourrissons, mais elles ne sont pas les seules responsables de la pollinisation. je te remercie d'avoir mis en doute mes capacités d'analyse et de compréhension, c'est toujours agréable. mais au moins ça m'a permis de préciser ma pensée. TOUT N'EST PAS SI SIMPLE.

Nicsauvage 02/04/2008 13:13

Le miel bio en pot en verre et local, c’est le top du top. Je fais personnellement la guerre au miel issu du commerce équitable. Certes, il est équitable, mais pas toujours bio et en plus, il a parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour arriver sur les rayons de nos magasins. Le commerce équitable pour les produits exotiques tels que la banane, le cacao ou le café, je dis oui, mais pas quand nous disposons de produits locaux de qualité (par exemple le miel ou la confiotte). Si je dois choisir, je prends du miel non bio local plutôt que du miel bio ou équitable du Chili, logique oblige…