Pour enfin jouer intelligemment sur l'ordinateur

Publié le par Agnès

Je ne suis vraiment pas une adepte des jeux sur ordinateurs, mais quand il s'agit de jouer pour LA Cause, c'est plus du tout pareil !
Voilà ce que je viens de trouver sur le site  Développement Durable le journal qui pourrait me faire changer d'avis.


SOS-21 : Un jeu virtuel au service du développement durable

Une entreprise de conception multimedia vient de créer un « second life » éducatif consacré au développement durable. L’objectif : transformer des citoyens passifs en consommacteurs, conscients des problématiques actuelles. Pour ce faire, les joueurs sont évalués dans leurs pratiques quotidiennes. Les collectivités locales sont également mises à contribution pour approvisionner le jeu en contenus. Le tout sous l’oeil attentifs de comités éthiques et scientifiques.

Pour sa conception, SOS-21 a reçu la contribution d’acteurs spécialisés tels que la fondation Hulot, Comité 21, WWF ou encore l’ADEME.©SOS-21


Créer un outil éducatif totalement consacré au développement durable, c’est le projet imaginé voici plus de deux ans par l’équipe de Philippe Le Gonnidec, ancien disc-jockey et par ailleurs directeur d’une entreprise de production de contenus multimédia Quark& Plug-ins. SOS-21, qui doit être officiellement lancé le 17 mars, fonctionne ressemble à Second life. Le principe : le joueur se crée un avatar qui gagne ou perd des points en fonction de ses choix quotidiens au travail, à son domicile etc... Il évolue dans la ville ou le village de son choix reproduit à l’identique de l’original. En fonction du nombre de points collectés, il appartient à un monde qui correspond à ses habitudes, le pire qui puisse arriver étant d’appartenir à la tribu des " Piraniak ", des consommateurs-gaspilleurs courant à leur perte. Tous les joueurs doivent aspirer à être " Toumaï ", un citoyen protecteur et actif.


Du virtuel au réel

L’originalité du jeu réside en la participation des collectivités locales à l’expérience ainsi que la supervision du jeu par des conseils éthiques et scientifiques au niveau local et national composés d’institutions partenaires (ADEME, WWF...) et de personnalités, et dont le rôle est de valider la pertinence des informations. Les régions , comme la Bretagne et les Pays de Loire qui sont partenaires de l’expérience, produisent des contenus sur les actions qu’elles entreprennent, lancent des projets auxquels l’internaute peut apporter son soutien. Elles organisent des conférences sur le thème du développement durable. L’internaute peut également proposer des initiatives qui, si elles remportent l’aval des comités éthiques et scientifiques, feront l’objet d’un examen par les autorités compétentes pour une application réelle. L’investissement initial est de 350 000 euros.. Les concepteurs du jeu ambitionnent de séduire au moins 3 millions de joueurs dans les 10 prochains mois et d’introduire SOS-21 au sein des entreprises et des écoles.

 

Publié dans Jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chticrazymax 01/03/2008 12:42

Je suis comme toi, moi et les jeux sur ordi ou autres consoles, c'est pas du tout mon truc, mais c'est vrai que là c'est différent!Merci pour tout ces petits filons!

Ripe Green Ideas 01/03/2008 11:52

On pourra être voisines dans ce monde là. Ce sera plus facile pour discuter des petits projets!; )je vais peut être essayer,mais pas dans l'immédiat....

laurence 01/03/2008 00:39

Oui j'en avais aussi parlé en décembre car je trouvais l'initiative à encourager : http://www.aboneobio.com/blog/?2007/12/19/49-idee-cadeau-un-jeu-en-ligne-3d-sos-21-le-nouveau-jeu-tactique-et-multijoueurs-sur-le-developpement-durableC'est vrai que le temps est passé bien vite depuis...