Liniment vs parabens

Publié le par Agnès

Aujourd'hui je prends des risques : celui de voir filer dare-dare une bonne partie de mon lectorat ! Mais bon, j'ai décidé de travailler pour de vrai à LA cause, donc, j'assume.

Quel est donc ce sujet si épineux dont j'entends vous entretenir ce jour ?????
J'ambitionne ni plus ni moins que de vous parler de la façon la plus saine de nettoyer les fesses des minus portant des couches !

Alors, pour les trois lectrices toujours là merci à vous Mesdames voici comment je suis arrivée au liniment kézaco le liniment ?????

A mes débuts de presque jeune Maman, je me suis précipitée sur les produits Mustela ils n'oseraient quand même pas nous vendre de la m... empoisonnée dans une pharmacie !!!!!!!! parce que le lavage de cerveau avait bien fonctionné et que je pensais naïvement que c'était le mieux pour mon bébé.
Quitte à faire son autodafé autant le faire jusqu'au bout : à l'époque inutile de compter sur vos petits doigts ça fait trois ans nous n'avions pas amorcé notre grand virage vers une vie plus écologique j'utilisais pour nettoyer les fesses de ma fille des aaaaaarrrrrrrrrrrrrgggggghhhhhhhhhhh j'ai honte, honte, honte et je comprendrais très bien que Shabnam et Sophie vous ne remettiez plus jamais les pieds sur ce blog lingettes.

Parce que la lingette, c'est à peu près ce qui peut se faire de pire en terme d'écologie : pollution à la dioxine lors de la production, pas de recyclage possible = déchets, déchets, déchets dont la combustion rajoute un peu de pollution à la pollution.

Donc, je faisais tout mal jusqu'à ce qu'on me rapporte un reportage diffusé sur Envoyé Spécial au sujet des parabens.
"Dans le doute, abstiens-toi" dit la sage maxime populaire, il n'est certes pas prouvé de façon irréfutable que les parabens provoquent des cancers mais jusqu'à pas si longtemps l'amiante non plus.

J'ai donc fait le tour de nos produits d'hygiène et là le choc, toute la grande famille des parabens, du methylparaben, à l’ethylparaben (E214) en passant par le propylparaben (E126) et le butylparaben était présente et au grand complet encore dans les produits Mustela !!!!!!!!!!
Hors de question de coller des dérivés de pétrole sur notre peau et encore moins sur celle de notre fille, j'avais sans cesse l'image d'un coton trempé dans le réservoir de la voiture et cette vision me donnait des sueurs froides.

Action - Réaction
Grandes explorations sur Internet, tour des forums dédiés aux produits écolos et enfin je trouve le liniment.
Liniment = 50% eau de chaux (en pharmacie, environ 7 euros le litre, ça dure des mois) + 50% huile d'olive. (Pour faire du bio-liniment, il suffit de prendre de l'huile d'olive bio.)
Plus simple et plus efficace, je connais pas.

Ma fille n'a JAMAIS eu la moindre rougeur sur les fesses, pas même au moment où elle sortait des dents.

Publié dans Des gestes essentiels

Commenter cet article

Agnès 15/11/2007 18:31

Il est évident que nous ne pouvons pas faire autrement que polluer vu notre façon de vivre.Le but étant de limiter évidemment le plus possible notre impact sur l'environnement.Sûr qu'il existe quantité d'alternatives viables, moins polluantes et qui ne demandent pas des efforts insurmontables, ni en terme de coût, ni en terme de temps... A nous de les montrer !

Shabnam 15/11/2007 16:24

Bonne trouvaille!Tu sais je ne suis pas une radicale du tout. Je sais qu'on a tous besoin de polluer d'une manière ou d'une autre pour vivre. Le tout c'est de faire des efforts si on le peux.Je ne condamne pas les habitudes des autres, mais si on me pose une question, comment faire pour arrêter de faire ça ou ça, ou qu'est-ce qui nuirait moins, je vais prendre le temps de trouver une alternative. Parce qu'il y en a! Comme tu viens de le prouver. Et ce que je trouve dommage c'est qu'il y a tellement d'alternatives viables,moins polluantes et qui permettent très souvent d'économiser en plus. C'est dommage de ne pas les utiliser. Il faut casser l'a priori qu'être vert ou éco-citoyen c'est difficile, cher, etc...Je dois admettre qu'à chaque fois que je passe à côté d'une grosse voiture qui est stationnée avec le moteur qui tourne, je critique tout cette habitude là! Mais c'est le seul cas où je me permets de critiquer une mauvaise habitude: je la trouve d'un égoïsme! et même folle!

La Cuiller en Bois 12/11/2007 00:34

Le liminent, je m'en servais pour mes filles.L'aînée a aujourd'hui 28 ans !

Agnès 11/11/2007 11:07

Bienvenue à toi Kikilovic. Dans toute la gamme de produits bios, aucun ne te convient ???? Voilà un lien vers un site qui propose plein de marques (suis pas bien sûre qu'ils livrent au Canada, mais bon, on trouve toujours des stratagèmes) : www.formazur.fr/index.htm Mon mari qui souffre d'une forme de psoriasis et qui a subi pendant des années les médicaments empoisonnés de la pharmacopée classique sans qu'ils ne remédient en rien à son problème (quand ils ne l'aggravaient pas !) s'est converti définitivement au savon d'Alep et à l'huile de macadamia. Un vrai miracle !!! Il faut tester, essayer et on finit toujours par trouver ;-)

kikilovic 10/11/2007 22:14

Bizarrement, moi j'ai plutôt fait l'inverse...J'ai commencé au liniment quand mon fils était bébé...Et puis mon expat au Canada (Vancouver) a cassé tous ces beaux principes: pas trouvé son équivalent... au début, je lavais à l'eau et au savon puis la vie étant pas toujours de tout repos, je me suis remise aux lingettes...Et encore aujourd'hui, alors qu'il est à présent propre, sauf pour sieste et nuit, j'en utilise encore...Mais le spectre du paraben me hante encore... et ton post me rappelle à ma prise de conscience d'il y a deux ans quand j'ai voulu totalement éradiquer le paraben de mon existence...Il ne m'en reste pas grand chose, si ce n'est la pierre d'Alun qui a définivement supprimé chez moi le déo et le savon supra simple qui a remplacé les gels douches... (je lave entièrement mon fils, même les cheveux, avec du savon basique depuis sa naissance)Pour les shampoings, après-shampoing et crème de peau, j'ai dû me résoudre à reprendre des produits parabenés tellement ma peau ne supportait pas les produits bio (sans parler de l'aspect esthétique) et parfois, sous ma douche, je me surprends à repenser à tout ça...