Doit-on offrir des fraises au Père Noël ????

Publié le par Agnès

J'ai souvent évoqué ces derniers temps les légumes bios que nous fournis Olivier, un des producteurs de notre AGAPES (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne Equitable et Solidaire) et je voulais aujourd'hui expliquer un peu plus en détail la façon dont nous procédons.

En fait le principe est assez simple : chaque semaine nous avons un "panier" de légumes dont nous ne savons pas à l'avance ce qu'il contiendra. Hier soir par exemple le "panier" qui est en réalité une cagette mais ça fait tout de suite plus authentique de dire panier était composé de la sorte :

IMG-2717.JPG
Ce que nous avons fixé à la base et qui fait partie des principes fondateurs de l'AGAPES, c'est que ces légumes sont issus de l'agriculture biologique, ils ne contiennent donc ni pesticides, ni engrais. En plus, Olivier travaille énormément sur sa consommation d'eau en recourant notamment au paillage qui nécessite un apport moindre en arrosage, limite l'évaporation... plus plein d'autres avantages qui m'échappent pour le moment parce que je suis pas ingénieur agronome non plus !

Autre principe fondamental : ces légumes sont des légumes de saison.
Super ça... et alors, si j'ai envie de manger des fraises à Noël, où est le problème ????????
Mère Nature, qui fait généralement bien les choses, fait pousser les fraises au printemps et pendant l'été sous nos latitudes.
Si je veux manger des fraises à Noël, en plein hiver donc, il me faut obligatoirement les importer d'un pays chaud (type Amérique du Sud) et comme à ma connaissance, les fraises ne sont pas encore pourvues de petites nageoires mais avec les manips OGM on peut toujours avoir de l'espoir il faut les mettre dans un avion qui pollue tout plein pour qu'elles arrivent sur notre table de réveillon.
En plus comme elles ont été cueillies depuis des plombes, mises en frigo pour arrêter la maturation, arrosées de produits divers et variés pour supporter les délais d'acheminement, elles ressemblent à quoi les fraises que vous vous apprêtez à servir au Père Noël ??????????

J'ai pris l'exemple des fraises, mais ça marche aussi très bien pour les tomates qui remontent par files de camions interminables depuis les plaines du sud de l'Espagne (et je n'évoque même pas les conditions de travail des personnels !).
Pour faire simple : manger des légumes et des fruits de saison limite la pollution.

Autre principe de notre AGAPES, donner dans le local en permettant à un exploitant de notre territoire de trouver sur place des débouchés pour ses produits tout en étant rémunéré à sa juste valeur pour son travail. Moins de transport, moins de pollution, encore et toujours.

Et le prix ?????
Manger bio, c'est cher, forcément.
Ben, non, pas forcément. Déjà parce qu'on repense sa façon de consommer, qu'on s'adapte beaucoup, qu'on invente, qu'on retrouve des gestes anciens.

Nous payons notre panier hebdomadaire 8 euros.

Commenter cet article

Agnès 10/11/2007 15:07

@ Lydia - Le but du jeu est bien sûr de faire rentrer ces légumes dans la composition de plats plus consistants (par exemple le poireau et quelques carottes sont en train de cuire dans un pot au feu). Mais ce n'est pas à toi que je vais donner des leçons en cuisine ;-)Sur les quantités, je mentirais si je disais que nous n'achetions jamais de compléments (essentiellement ail, échalote, carottes) mais dans l'ensemble , ça nous suffit largement et nous avons souvent des restes d'une semaine sur l'autre. Par exemple, j'ai mon congel rempli de tomates tellement nous en avons eu dans les dernières semaines. Mais bon, il est vrai que je n'ai pas un très gros appétit et Aubrée non plus !@ Florynne - Tu peux aussi bien remplacer les fraises par des pêches.... Même si ça ne résoud pas le problème de la séparation "Mamans-Bébés" :-)

Florynne 10/11/2007 12:54

Heu... un peu d'humour ? car là c'est un peu "trop" pour moi, désolée (suis folle des fraises)Ne crois-tu pas que ce qui est inhumain, c'est de séparer les "Mamans-fraises" des "Bébés-fraises" ? ;)

Lydia 09/11/2007 21:05

OUPS ! Mes plus plates excuses mon cher Stéphane... en y regardant de plus près, c'est vrai que c'était plutôt un joli paillasson...Par contre je dois bien dire qu'avec cette quantité, nous, on crèverait la dalle... nous faudrait au moins 2 ou 3 panniers pour la semaine. Enfin, ça reste un coût tout à faire correct de toute façon.MoutzLydia

Stéphane 09/11/2007 17:35

Ouais, ouais.......On déguste aussi les feuilles parce que sinon on crève un peu la dalle dans la semaine. Même qu'on est obligé de manger par terre....On se sert des paniers comme mobilier. Une vie simple quoi, sans fioritures.

Agnès 09/11/2007 11:44

Stéphane est très vexé que tu compares son dessous d'assiette (qu'il a lui même choisi) à un paillasson ;-)