De le pénibilité du statut de piéton

Publié le par Agnès

Parmi les choses qui me fatiguent le plus dans ce bas monde, arrivent dans le peloton de tête les incivilités au volant.

Et depuis une semaine, j'ai eu largement de quoi être fatiguée.

Panneau-vitesse.gif En véritables parents tortionnaires nous obligeons Aubrée à parcourir à pied et aller et retour encore les 700 et quelques mètres qui nous séparent de son école tout le contraire des parents de sa petite copine de classe habitant à deux maisons de la nôtre qui prennent leur si peu polluant pick-up noir pour éviter dix minutes de marche à leur couvée, des fois que la-dite couvée prendrait goût à l'effort et bouge un peu au cours de sa journée !!!!!!!

Ces quelques minutes de marche pourraient être très agréables si je n'avais pas la sensation extrêmement pénible qu'à tout instant nous risquons de nous faire écrabouiller par des crétin-e-s qui s'asseyent sur la limitation de la vitesse en ville.
Chaque fois que je fais ce trajet il me vient de véritables envies de meurtre quand des chauffards rasent le trottoir à près de 100 km/h.

Ce n'est pas comme si il y avait une école à proximité et quantité d'enfants dans le périmètre, aaaarrrrrrrrrrrggggghhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Publié dans Que ça me gonfle !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article